Going to the global real estate marketplace - École des Ponts ParisTech Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year :

Going to the global real estate marketplace

Fréquenter le maché immobilier global

Abstract

Over the past decade, many city governments have increasingly joined property developers, service providers, and investors on real estate trade fairs. The Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim), where policymakers and planners showcase their localities and major flagship projects that they seek to promote towards these professionals, is a case in point. This paper compares two city governments who have been regular attendees despite their opposition on the political spectrum, namely the municipality of Saint-Ouen located in the Paris city-region, and the Grand Lyon metropolitan authority. Based on an empirical research on their participation to Mipim, it shows that both local delegations seek to sell real estate opportunities on the global real estate market, but not with the same priority. Additionally, there are differences in terms of organisation: the Grand Lyon delegation is based on a coalition between the metropolitan mayor and economic development department with local real estate brokers and developers, whereas Saint-Ouen’s elected officials rely on the intermediation of the district authority. This generated divergent outcomes over urbanism insofar that the conversion of policymakers to the strategies and criteria of investors to which they have thus been exposed is stronger in the Grand Lyon case. The paper therefore makes a twofold contribution to urban studies. First, it demonstrates that real estate fairs are key infrastructures in the financialisation of the urban built environment through the circulation of investors’ expectations. Second, to the extent that this conversion does not only unfold in situ, it explains why and how real estate fairs need to be re-embedded into the wider urban development policies and politics.
Au cours de la dernière décennie, de nombreux gouvernements urbains ont rejoint les promoteurs, investisseurs et autres fournisseurs de services sur les salons immobiliers. C’est tout particulièrement le cas du Marché international des professionnels de l’immobilier (Mipim), où les élus et leurs administrations exposent leurs territoires et leurs projets d’aménagement iconiques à l’attention de ces derniers. Cet article propose une comparaison de ces activités de promotion dans le cas de deux participants réguliers du salon, à savoir la municipalité de Saint-Ouen située dans la métropole parisienne, et la communauté urbaine du Grand Lyon. À partir d’une recherche empirique sur leur participation au Mipim, nous montrons que ces délégations locales cherchent à promouvoir des opportunités sur le marché global de l’immobilier, mais que cet objectif partagé n’est pas aussi prioritaire d’un cas à l’autre. De plus, nous mettons en évidence des modalités divergentes de participation : la délégation lyonnaise se caractérise par une coalition associant le pouvoir exécutif, les services de développement économiques et des acteurs immobiliers locaux, tandis que les élus audoniens se greffent sur la structure départementale. Il s’ensuit des effets distincts sur les pratiques d’aménagement et d’urbanisme, dans la mesure où la conversion des élus et urbanistes aux stratégies et critères des investisseurs immobiliers est plus importante dans le cas lyonnais. Cette recherche permet ainsi de dégager deux apports pour les études urbaines. D’une part, nous démontrons qu’à travers la circulation des attentes des investisseurs, les salons immobiliers sont des infrastructures contribuant à la financiarisation de la production des espaces urbains. De l’autre, dans la mesure où cette circulation ne se réalise pas seulement lors des salons, mais également durant les activités de préparation, nous expliquons pourquoi et comment leur analyse nécessite de ré-encastrer ces objets dans les politiques de développement urbain.
Fichier principal
Vignette du fichier
WP 2017 12 GUIRONNET VF BAP.pdf (1.65 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01664820 , version 1 (18-12-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01664820 , version 1

Cite

Antoine Guironnet. Going to the global real estate marketplace: A comparison of two French city governments at Mipim. 2017. ⟨hal-01664820⟩
555 View
207 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More